Cinquante ans, le bon âge du propriétaire de villa

La cinquantaine, c’est l’âge d’or. C’est en effet au tournant du demi-siècle que l’on trouve le plus de propriétaires de villa.

Cette courbe des âges montre que c’est seulement à partir de la trentaine qu’on commence, modestement, à posséder son chez-soi. Passé la cinquantaine, le nombre de propriétaires chute régulièrement. Une partie de cette baisse peut s’expliquer par la mortalité, les quinquagénaires étant plus nombreux que les octogénaires. Mais cette hypothèse ne semble pas suffisante pour expliquer la brutalité de la chute. On peut avancer une autre explication: à savoir que l’accès à la propriété s’est développé ces vingt dernières années, et qu’il a profité aux personnes aujourd’hui âgées entre 40 et 60 ans.

Aux extrêmes, on note que deux enfants de 5 ans possèdent déjà leur bien. Quant au plus vieux propriétaire de villa, selon le Registre foncier, il va bon an mal an sur ses 119 ans.